Le château Borely

Vous partez vous promener le long de la corniche, à pied. Longez la mer et admirez les belles bastides XIXème du quartier du Roucas Blanc sur votre gauche. En arrivant à la statue du « David », tournez à gauche sur l’avenue du Prado. A 300 mètres environ, vous trouverez l’entrée du château Borely.

Une Bastide à la campagne 1760-1770

chateau-borely-marseille-4On découvre le château Borely au coeur d’un vaste parc. Il abrite le musée des arts décoratifs, de la faience et de la mode.

Cette bastide est la demeure de la famille Borely qui aimait recevoir ses amis non loin de la mer et des collines. C’était de riches négociants, à la fois armateurs et commerçants.

Leur fils Louis fut tour à tour riche négociant et conseiller à la cour des comptes d’Aix-en-Provence. Le château passa ensuite à l’industriel Paul Talabot. La ville acquit la propriété en 1856.

Le décor intérieur

A l’intérieur, le château possède un somptueux décor de bois dorés et de peintures.

Le musée Borely : Une histoire des arts décoratifs

La céramique marseillaise est au coeur de la collection. Elle est mise en scène dans l’ancienne galerie du bal de la bastide.

Une spectaculaire table est dressée dans la salle à manger pour pouvoir apprécier toute la finesse et l’effet de richesse que produit l’ensemble de la porcelaine.

Le salon doré

Le salon doré est la pièce la plus somptueuse de la bastide. On y trouve des boiseries dorées et le fameux siège, genre très long canapé, qu’on appelle « radassière ». C’est aussi une salle de jeux, avec tables de jeux (lansquenet, tric-trac…) et des fauteuils élégants.

La salle de bains

D’un doux raffinement, la salle de bains renferme une multitude de flacons anciens.

La chambre d’apparat

Les décors de la chambre rappellent qu’à l’époque la chambre est une pièce de réception. Elle a un thème décoratif doré et fleuri. Mobiliers et bois précieux, marquetterie en font le thème principal de cette chambre d’apparat.

Le musée de la mode

Il a pour but de valoriser des pièces de référence en ce qui concerne l’histoire des formes vestimentaires.

On visite ce château avec délectation  et on reste subjugué par le raffinement des nombreuses pièces qui le composent. Tout ce raffinement se conjugue avec le parc que vous découvrirez au gré des allées ombragées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *